Astuces pour optimiser les revenus à la retraite

mai 31, 2024

Le départ à la retraite est appréhendé puisqu’elle est souvent synonyme de baisse de revenus pour les séniors. Pourtant, il existe de bonnes pratiques à adopter qui permettent d’améliorer le niveau de vie même après le départ à la retraite. Voici les différentes solutions qui peuvent être envisagées !

Anticipation du départ à la retraite

Une retraite se prépare afin d’éviter les mauvaises surprises. Par ailleurs, il est conseillé de s’y prendre le plus tôt possible afin de vivre plus sereinement cette période. Avant la fin de son parcours professionnel, il est donc conseillé de s’adonner à quelques pratiques utiles et efficaces. Dans un premier temps, le sénior peut opter pour le bon âge de départ pour partir à la retraite. En effet, il peut s’avérer bénéfique dans certains cas de repousser la date de départ. 

A lire aussi : Comment les jeux de logique peuvent-ils aider en cas de déficit cognitif ?

Sinon, il peut être intéressant de racheter des trimestres de cotisation pour certaines périodes comme :

  • Périodes incomplètes de cotisation
  • Périodes d’apprentissages
  • Études supérieures

Ces deux techniques permettront de valider le nombre de trimestres requis pour bénéficier d’une retraite à taux plein. Sinon, les travailleurs ayant une carrière mixte ont intérêt à bien contrôler leur relevé de carrière. Cette démarche devrait être effectuée à l’approche du départ à la retraite. Ici, l’objectif est d’essayer de déceler d’éventuelles erreurs provenant des organismes ayant pris en charge la gestion des cotisations pour la retraite. Ainsi, ce site d'aide aux personnes en difficultés peut vous aider à y voir plus clair.

A lire aussi : Quelles techniques de relaxation conviennent aux personnes souffrant d’hypertension ?

Demander une aide financière

Certains retraités peuvent bénéficier des subventions disponibles en fonction de leur pension et de leur situation. Ces montants serviront à compléter la pension afin de profiter de revenus corrects tous les mois. Parmi les aides qui s’ouvrent aux séniors, il y a l’Aspa ou Allocation de solidarité aux personnes âgées (minimum vieillesse). Pour être éligible, il faut être âgé d’au moins 65 ans et avoir des revenus mensuels en dessous de 916,78 euros

En outre, les personnes invalides qui n’ont pas encore atteint l’âge requis pour demander l’Aspa peuvent prétendre à l’ASI ou Allocation supplémentaire d’invalidité. Grâce à cette aide, les séniors éligibles peuvent toucher au maximum 1 400 euros/mois. Ce n’est pas tout, car la perte d’autonomie s’intensifie avec l’âge.

 Ainsi, les séniors ayant besoin d’assistance pour effectuer les actes du quotidien peuvent aussi demander ce qu’on appelle une majoration pour tierce personne. L’accès à cette aide permettra de gagner jusqu’à 1 126,41 euros supplémentaires chaque mois. Ainsi, pour les retraités ayant de faibles revenus, il est donc conseillé de se renseigner concernant les subventions disponibles et les conditions pour y accéder.

Ouvrir des produits d’épargne pour la retraite

Pour bien préparer financièrement la retraite, il est également recommandé de se tourner vers les produits d’épargne. La souscription à ces supports permet justement de se constituer une épargne pendant la période d’activité. En général, les versements effectués sont bloqués jusqu’à la retraite. Ensuite, le souscripteur peut en disposer librement le moment venu. Afin d’échapper à l’imposition, il est primordial de bien choisir le système de sortie du capital.

Les salariés ont le choix parmi une large gamme de produits d’épargne pour mieux préparer leur retraite, notamment le PER ou le PERCO.

Choisir le cumul emploi et retraite

Afin de percevoir un revenu mensuel confortable même en étant à la retraite, les séniors peuvent aussi envisager cette solution. Elle consiste à combiner la période de retraite avec une activité professionnelle, cela dit il faut avoir pris sa retraite avant de bénéficier de ce système. Dans ce contexte, le retraité a donc plusieurs choix. 

Celui-ci peut continuer son ancienne activité, notamment lorsque celui-ci a exercé avec un statut d’indépendant. Sinon, il est aussi possible d’exercer un petit temps partiel qui consiste à travailler 2 à 3 demi-journées par semaine par exemple pour percevoir des revenus. Ce n’est pas fini, car le retraité peut faire du service à la personne comme la garde d’enfant, etc.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés